Ça avance ?

En 2014, j'ai obtenu la bourse à l'écriture du canton de vaud pour un projet. Ce n'était qu'un plan. Tout était à écrire.

 

J'étais alors enceinte de ma deuxième fille qui est née en septembre de la même année.

2015  fut une année intensive, comme l'est la vie avec deux jeunes enfants (avec les nuits catastrophiques qui vont avec), mais encore avec le début d'une activité professionnelle.

Cependant l'écriture est toujours là, et c'est même elle qui me tient la tête hors de l'eau. C'est mon île, la source qui me régénère.

 

En 2016, grâce à ma bourse, je m'octroie une journée d'écriture par semaine. Ce qui me permet de me donner une dynamique, et l'énergie de m'y atteler également en soirées, lorsque les enfants dorment.

L'hiver 2016/2017 est très productif . Je passe pas mal de temps à me documenter sur l'épilepsie et la malentendance.  L'histoire prend forme.

Les thèmes principaux sont : la famille, le handicap, le regard des autres, la relation complexe entre deux soeurs avec une grande différence d'âge.

 

Hiver 2018 : j'avance à pas de géants. Je travaille dur, plusieurs heures par semaine, le soir, le week-end, je m'accordes des week-end prolongés seule avec mes personnages.  Je parviens à écrire 10 heures pas jour. Ce dont j'étais incapable auparavant. Le procédé d'écriture s'entraîne comme un muscle :-) 

 

La première partie est terminée et envoyé à quelques relecteurs.

 

Avril 2018 : des feedbacks très constructifs m'indiquent que je dois replonger dans la première partie pour quelques améliorations.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0