Faire un plan, des résumés

J'ai écris la première partie et je m'attaque à la deuxième partie. Mes soeurs se sont retrouvées, elles partent vers l'inconnu, vers leur reconstruction. Elles doivent réapprendre à se connaître, elles vont cesser de regarder leur nombril pour se tourner vers l'autre, voir qu'ensemble elles seront plus fortes. 

Voilà en gros la ligne directrice.

Après avoir résumé chaque chapitre de la première partie, je tente maintenant de résumer les objectifs de chaque chapitre de la partie deux. mais je n'aime pas du tout faire ça. J'ai l'impression que cela n'a aucun sens. Alors que quand j'écris directement, je me laisse en partie portée par les personnages, ce sont eux qui m'indiquent leur réaction. en me mettant dans leur tête, je retranscris leurs émotions, leurs agissements, leurs réactions. Avec un résumé, il n'y a aucune émotion, ce ne sont que des faits. Du coup je suis un peu perdue. C'est une phase très laborieuse pour moi. Cela me demande une énorme concentration, presque d'entrée dans une forme de transe où l'on se plonge dans un monde imaginaire et qu'on dirige des comédiens en regardant si leur jeu est intéressant ou non, si nous faisons fausse route ou non.

Je ne sais pas si je vais y arriver. Je voulais être plus structurée mais je crois que mon cerveau gauche ne l'accepte pas du tout.  Je m'accroche.  ;-)

 

Commentaires: 1
  • #1

    Valérie (mardi, 22 mai 2018 21:56)

    Et si la magique de l’écriture était justement de laisser les personnages raconter leur histoire et laisser l’écrivain la retranscrire; tout un art ! Au diable les résumés !